De bons outils pour une bonne équipe !

Nous vivons dans un monde régi par une compétition galopante.

Pour obtenir des contrats et décrocher des projets, il ne suffit plus d’avoir une belle réputation et de s’appuyer sur le succès de ses réalisations ; il convient avant tout de réunir les éléments de l’équation de la réussite :

Qualité du produit ou du service + Réputation & références + Prix et délais optimisés + Organisation pragmatique = Obtention du projet

L’accent doit donc être mis sur la justesse du prix et sur la précision de l’organisation du projet d’où découle un délai de réalisation satisfaisant pour le prospect.

À un stade préliminaire (celui de la soumission), il est donc important de disposer de méthodologies permettant de calculer le prix d’un projet. Ce prix doit donc être compétitif et générer des profits substantiels pour l’entreprise.

Dans cette optique, un logiciel de gestion de temps, de facturation et de gestion de coût de projet constitue un outil incontournable ; son efficacité s’inscrit dans un cadre de continuité selon une suite logique d’actions :

  1. Architecture du projet
  2. Préparation de la soumission
  3. Budgets
  4. Gestion du temps des temps
  5. Suivi du coût de projet
  6. Facturation

Au stade préliminaire, le chargé de projet peut définir les phases constitutives de son projet et extrapoler au sein de ces phases les sous-ensembles que sont les sous-phases et les activités prévues en cours de projet.

Ainsi, il est possible de prévoir différents niveaux de compétences et de leur attribuer des tâches variées, et par conséquent effectuer des choix de responsabilités en fonction des compétences de chacun des membres de l’équipe.

De cette façon, l’optimisation du prix des honoraires de chacun sera possible. Par exemple, une visite de chantier sera moins coûteuse que la rédaction d’un rapport technique ; l’élaboration d’un plan de bâtiment ou l’analyse d’échantillons seront plus onéreuses que des réunions d’information ou du travail administratif lié au projet. Un choix judicieux à ce niveau visera à optimiser la compétitivité de l’offre.

Non seulement le logiciel permet de morceler le projet en autant de phases, sous-phases et activités permettant de mieux cerner les besoins du client, l’enjeu du projet, ses risques, et surtout sa durée de réalisation, mais il va surtout permettre de planifier dans le détail les activités requises, les coûts et la définition des marges bénéficiaires (par conséquent les prix) en tenant compte des impératif de compétitivité. Plus le projet sera divisé en phases, sous-phases et activités spécifiques, plus il sera facile d’étudier et de déterminer les meilleurs prix et les délais de réalisation les plus réalistes.

Travailler selon cette méthode permet non seulement de se positionner par rapports à la compétition, mais aussi de gagner un temps précieux lors de l’obtention du projet car la majeure partie du travail d’organisation et de budgétisation est alors déjà effectuée.

Pas de double saisie d’information requise : vous n’avez qu’à continuer à travailler dans Abak et faire le suivi de votre projet et de son coût en temps réel jusqu’à l’aboutissement de ce dernier. L’expérience acquise lors des revues post-mortem permettra de juger du choix opportun de tel ou tel type de projet en fonction des gains finaux, mais ça c’est une autre histoire…

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :