Comment identifier où se cachent vos marges de profit

Dans le monde des entreprises de service comme dans toute autre branche commerciale, il est important pour tout gestionnaire de savoir d’où proviennent les revenus. Il est tout aussi primordial de pouvoir quantifier les profits générés. Après tout, la finalité de votre entreprise n’est pas de devenir une œuvre de charité, alors pourquoi travailler avec des clients qui finissent toujours par être plus coûteux que profitables?

Grâce à la comptabilité par projet, il est facile de savoir, en temps réel, d’où proviennent les revenus et quels sont les centres névralgiques de coûts. Avec un logiciel de gestion d’entreprise comme Abak 360, les coûts et marges bénéficiaires sont gérés par projet sur une base de calcul budgétaire. Une fois les éléments budgétaires et les transactions (feuilles de temps et dépenses) saisis dans le système, savoir à tout moment où se situent les marges de profits les plus intéressantes devient un jeu d’enfant.

IDEA-MAN-iStock_000017496132Large
Lorsque les coûts et les revenus sont associés à un projet, un client, un directeur de compte, un chargé de projet, une ligne d’affaires ou encore à un associé, il devient possible d’analyser la performance de votre entreprise. Par exemple :

  • Est-ce que les marges de profit varient d’un chargé de projet à l’autre? Est-ce la même situation pour les directeurs de comptes ou pour les associés? Quel est le niveau de productivité par projet (pourcentage d’heures facturables)?
  • Est-il possible d’identifier un type de client pour lequel les marges de profit sont meilleures?
  • Peut-on dégager une tendance selon le type de projet?
  • Tous les projets livrés à un même client offrent-ils le même niveau de marge bénéficiaire?

Une fois que les gestionnaires disposent d’informations qualifiées sur la performance de leurs projets, ils sont en mesure d’identifier les ingrédients de leur succès financier. Par ailleurs, ils sont à même de déterminer les types de projets qui sont à perte ou qui seront médiocrement rentables. Les questions que l’on doit ensuite se poser sont liées à la stratégie de l’entreprise :

  • Est-on prêt à tolérer une baisse de profits sur un type de projet particulier si celui-ci attire d’autres projets plus prometteurs?
  • Est-il judicieux de conserver un client peu rentable si celui-ci offre une visibilité intéressante pour l’entreprise?

Il est primordial d’adopter une stratégie permettant à l’entreprise de connaître tous les aspects pouvant toucher à ses gains ainsi qu’à ses pertes. Pour ce faire, disposer d’un logiciel polyvalent qui standardise les processus, gère le temps et les dépenses, permet une facturation optimisée ainsi qu’une gestion saine des budgets et des projets constitue un outil indispensable.

Le nom de ce logiciel ? Abak 360.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :