Sur l’intuition : vous avez besoin de gestion de temps et facturation

Learning how to determine latitude by using a sextant is Senta Osoling, student at Polytechnic High School, Los Angeles, Calif. Navigation classes are part of the school's program for training its students for specific contributions to the war effort (LOC

Un client a choisi d’implanter Abak parce que lui et son associé ne s’entendaient pas sur ce qui était le plus rentable pour l’entreprise. Le premier croyait qu’un type de contrat était plus payant, alors que l’autre identifiait une toute autre facette de l’entreprise comme meilleur source de revenus.

Le problème? Les deux basaient leurs conclusions sur leur intuition, leur instinct. Et bien que l’instinct est indispensable en affaires, c’est loin d’être le meilleur guide pour évaluer la performance de notre entreprise. Pourquoi? Parce que notre intuition n’a pas un vision à 360 degrés de l’entreprise. Notre intuition se base seulement sur les données auxquelles nous portons attention.

La myopie des ventes

Du point de vue des ventes, nous nous concentrons sur les contrats signés, ou le montant ventes générées par un client plutôt qu’un autre. Cependant, une fois le contrat en cours d’exécution, il est souvent hors du contrôle des ventes. De notre bureau de développement des affaires, nous ne voyons pas qu’un contrat a finalement généré beaucoup d’heures non-facturables, ce qui fait fondre une marge de profit à la vitesse grand V.

La myopie des chargés de projet

D’un point de vue de gestion de projet, nous voyons comment les projets avancent : les délais pour obtenir les approbations du client, la qualité de la documentation des besoins, la quantité de demandes de changements. Si le projet respecte les délais et les budgets, c’est un succès. Cependant, si le client paie ses factures en 90 jours au lieu de 30, et requiert beaucoup de travail pour gagner un contrat, ses projets pourraient être moins payants qu’il n’y  paraît.

La myopie des administrateurs

Du point de vue de l’administrateur, un bon client est directement relié aux comptes à recevoir. Cependant, la vitesse de paiement d’un client n’est pas toujours signe de profit. Et si le client génère trop de temps non-facturable? Et si les projets du client dépassent constamment les budgets?

Notre intuition est myope

Parce que notre perspective personnelle sur l’entreprise n’est aussi précise que nous nous l’imaginons, nous avons besoin de données.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :