Une source d’inspiration : au-delà des feuilles de temps

We Can Do It!

Je vous invite à lire cet article: 10 façons de motiver vos employés, publié chez Quotient Marketing.

L’auteur, Normand Bélique, souligne l’importance de la motivation au-delà des considérations pécunières. Notre équipe représente plus pour nous que la sommes de leurs feuilles de temps ou de leurs heures facturables.

Dans un contexte d’entreprise, nous avons tendance à nous préoccupper des revenus, des profits et de la rentabilité. Nous oublions que nous devons tout cela à nos équipes – encore plus dans le secteur du service professionnel. Le concept de bonheur au travail est loin d’être nouveau. Cependant, le mouvement gagne du momentum avec la jeune génération pour qui avoir un travail stimulant est une exigence et non un atout.

La productivité d’un membre de notre équipe peut être influencée directement par son sentiment d’appartenance à l’équipe, sa perception d’être aprécié par ses pairs et ses supérieurs, et sa conviction de faire un différence au sein de l’entreprise.  Au-delà de la feuille de temps  et du ratio des heures facturables, souvenons-nous que l’humain a aussi besoin de se sentir important dans un groupe.

Joyeuses fêtes!

Joyeuses fêtes de Abak

Abak vous souhaite de joyeuses fêtes et une année 2011 prospère!

Un timbre de moins, un déjeuner de plus!
Cette année encore, nous avons fait notre envoi des fête électroniquement. Nous avons utiliés les fonds économisés pour faire un  don au Club des Petits Déjeuners du Québec.  Cette année, le club des petits déjeuners a servi 2 100 000 déjeuners à 16 000 enfants provenant de familles défavorisées, partout au Québec. Faites un don ici!

Fermeture durant la période des fêtes

Nos bureaux seront fermés du 24 au 27 décembre, et du 31 décembre au 3 janvier 2011.

5 raison pour préférer les données à votre intuition

Card Puncher, an Integral Part of the Tabulation System Used by the United States Census Bureau to Compile the Thousands of Facts Gathered by the Bureau

Les données. Dans notre monde du média social et de la vente relationnelle, on a parfois l’impression que les données sont le mouton noir de notre entreprise. Bien que les données sont disponibles comme jamais auparavant, nous nous fions toujours à notre intuition ou notre instinct pour connaître l’état de santé de notre entreprise.

  1. Les données n’ont pas d’émotions. Les données n’essaieront par de voir le côté positif des choses, ou espérer que tout se règle. Les données donnent simplement un portrait de la situation actuelle et du passé.
  2. Les données ne mentent pas. Ce qui est, est. Les montants facturés le mois dernier ne sont pas facilement falsifiables. Tout est noir sur blanc, sur l’écran d’ordinateur.
  3. Les données n’ont pas d’excuses. Les données ne connaissent rien du pourquoi des choses.
  4. Les données sont les mêmes, peut importe qui les regarde. Peu importe si les données sont étudiées par une optimiste ou une pessimiste, si le rapport affiche une perte sur un projet, il n’y a pas lieu d’argumenter à ce sujet – à l’exception de la raison derrière la perte, mais ceci est une toute autre histoire!
  5. Les données offrent un portrait fiable du présent et du passé. C’est un portrait qui peut sembler dur et froid, mais est-ce vraiment une mauvaise chose? Nous avons tous besoin d’une bonne douche froide à l’occasion.

Formation en ligne : démystifiez la facturation

Formation en ligne AbaKast

Avez-vous de la difficulté à facturer? Est-ce que le processus vous semble trop compliqué? Cette formation est pour vous!

AbaKast 103 : Facturation de base

Jeudi, 16 décembre
13h30 – 15h30

Familiarisez-vous avec les bases de la facuration: passez de la feuille de temps à une facture officielle en quelques secondes.

  • Facturation à l’heure
  • Facturation à taux fixe
  • Transactions manuelles

Seulement 99$

Réservez votre place maintenant!

Aussi, consultez l’horaire des sessions de formation AbaKast.

Sur l’intuition : vous avez besoin de gestion de temps et facturation

Learning how to determine latitude by using a sextant is Senta Osoling, student at Polytechnic High School, Los Angeles, Calif. Navigation classes are part of the school's program for training its students for specific contributions to the war effort (LOC

Un client a choisi d’implanter Abak parce que lui et son associé ne s’entendaient pas sur ce qui était le plus rentable pour l’entreprise. Le premier croyait qu’un type de contrat était plus payant, alors que l’autre identifiait une toute autre facette de l’entreprise comme meilleur source de revenus.

Le problème? Les deux basaient leurs conclusions sur leur intuition, leur instinct. Et bien que l’instinct est indispensable en affaires, c’est loin d’être le meilleur guide pour évaluer la performance de notre entreprise. Pourquoi? Parce que notre intuition n’a pas un vision à 360 degrés de l’entreprise. Notre intuition se base seulement sur les données auxquelles nous portons attention.

La myopie des ventes

Du point de vue des ventes, nous nous concentrons sur les contrats signés, ou le montant ventes générées par un client plutôt qu’un autre. Cependant, une fois le contrat en cours d’exécution, il est souvent hors du contrôle des ventes. De notre bureau de développement des affaires, nous ne voyons pas qu’un contrat a finalement généré beaucoup d’heures non-facturables, ce qui fait fondre une marge de profit à la vitesse grand V.

La myopie des chargés de projet

D’un point de vue de gestion de projet, nous voyons comment les projets avancent : les délais pour obtenir les approbations du client, la qualité de la documentation des besoins, la quantité de demandes de changements. Si le projet respecte les délais et les budgets, c’est un succès. Cependant, si le client paie ses factures en 90 jours au lieu de 30, et requiert beaucoup de travail pour gagner un contrat, ses projets pourraient être moins payants qu’il n’y  paraît.

La myopie des administrateurs

Du point de vue de l’administrateur, un bon client est directement relié aux comptes à recevoir. Cependant, la vitesse de paiement d’un client n’est pas toujours signe de profit. Et si le client génère trop de temps non-facturable? Et si les projets du client dépassent constamment les budgets?

Notre intuition est myope

Parce que notre perspective personnelle sur l’entreprise n’est aussi précise que nous nous l’imaginons, nous avons besoin de données.

Hausse de la Taxe de Vente à partir du 1er janvier 2011

À partir du 1er janvier 2011, la Taxe de Vente du Québec augmentera à 8.5 %.

Voici un document important qui vous permettra d’effectuer ce changement de taxe TVQ dans le logiciel Abak.

En suivant les étapes, vous pourrez effectuer les modifications nécessaires dans Abak.

Voici donc les liens pour vous procurer les documents.

http://www.abaksoftware.com/uploads/documents/files/fr/TVQ2011.pdf

http://www.abaksoftware.com/uploads/documents/files/fr/TableauTVQ2011.pdf

Si, toutefois, vous éprouvez des difficultés, n’hésitez pas à communiquer avec nous à training@abaksoftware.com.

Temps facturable : combien valez-vous?

Snorkeler at John Pennekamp Coral Reef State Park near Key Largo. At the Time of This Picture, Water Clarity Was Good, But Experienced Divers Say Clarity Is Far Less Than It Was 20 Years Ago Because of Dredging and Filling Operations by Land Developers.

Le choix d’un taux horaire facturable est souvent une affaire délicate : si le taux horaire est trop élevé, nous pourrions perdre des clients. Si le taux horaire est trop bas, nous risquons de ne par faire nos frais.

L’importante décision du taux horaire est souvent basée sur les standards de l’industrie, nos emplois précédents ou la compétition. Alors que ces sources d’informations sont utiles pour évaluer nos prix, elles ne représentent pas nécessairement les meilleurs facteurs pour bâtir votre liste de prix.

Voici deux questions auxquelles réfléchir avant de choisir un taux horaire :

1.      Quel est le niveau de revenus nécessaire? Déterminez vos coûts, comme les bureaux, les dépenses administratives, les salaires, etc. Ensuite, ajoutez votre profit avant impôt. Ce montant correspond représente une estimation des revenus nécessaires à chaque année. En connaissant vos coûts, vous serez en mesure d’établir les revenus minimaux, c’est-à-dire le taux facturable minimal pour vos services.

2.      Combien d’heures pouvez-vous facturer? Il est naïf d’assumer que 100% du temps travaillé est facturable. Les années précédentes peuvent offrir un bon estimé du nombre d’heures facturables pour une personne, ou pour l’organisation.

Le revenus nécessaires

Une fois que les besoins en revenus et en productivité sont connus, nous pouvons diviser un par l’autre et ainsi obtenir notre taux horaire facturable. Par exemple, supposons que nous avons les coûts suivants :

  • Une équipe de 10 employés qui représente une masse salariale de 500 000$ par année.
  • Des frais de bureau et d’administration de 60 000$

Ensuite, ajoutons des profits de 15% avant impôt, soit 98 823$

Nos revenus devraient donc atteindre au moins 560 000$ par année pour éviter les pertes financières, et 658 823$ pour atteindre notre objectif de profits.

Maintenant, examinons notre productivité :

  • Notre équipe de 10 personnes inclut 7 consultants qui peuvent produire du travail facturable.
  • Nous estimons que nous consultants facturerons environ 70% de leurs temps, soit 28 heures par semaine par consultant.
  • Nous estimons que chaque consultant travaillera environ 48 semaines par année, laissant 4 semaines pour les vacances, les jours fériés et les autres absences.

Notre productivité est donc :

7 consultants
x 48 semaines
x 28 heures facturables par semaine
= 9408 heures facturables par année.

Quel devrait être notre taux horaire facturable?

Pour atteindre notre objectif de profitabilité, nous devons facturer:
658 823$ / 9408 heures = 70.03 $ par heure

Pour éviter les pertes, nous devons facturer:
560 000$ / 9408 heures = 59.52 $ par heure

Est-ce que c’est réaliste?

Une fois que nous avons les chiffres en main, il nous revient d’évaluer si ces taux horaires sont réalistes.

  • Est-ce que les taux sont semblables è ce qu’on retrouve dans notre industrie?
  • Ces taux sont-il plus élevés ou plus bas que nos compétiteurs?
  • Que se passe-t-il si notre proportion d’heures facturables passe à 605?
  • Que se passe-t-il si nos dépenses augmentent? Si l’un de nos consultants quitte son emploi en milieu de projet?

L’économie actuelle nous rappelle l’importance d’espérer le meilleur, tout en prévoyant le pire.